Vous avez été sage ? Je demande parce que Saint-Nicolas est passé pour tou·te·s les ami·e·s d'Ourson avec un super cadeau : le retour de la newsletter 💌

En plus de ça, on va rendre Ourson un peu plus interactif. Plus d'infos dans la conclusion.

Une semaine un peu plus calme que les deux précédentes plutôt agitées dans les décibels. Ne vous inquiétez pas, il n'y a que du bon miel pour vos oreilles une fois de plus. De l'excellent même, on est peut-être sur un millésime.


Hotellounge (Be the Death of Me)

dEUS
🇧🇪 1994

On commence avec une chanson calmement puissante de dEUS, probablement le meilleur groupe belge depuis 1830. Ça fait du bien par où ça passe, ça monte, ça descend, ça fait voir des images et ça donne le courage de finir l'année.

Somewhere Down the Line

Proud Mary
🇬🇧 2001

Rhaa Proud Mary. Le groupe, pas le morceau. Après une rapide recherche, on dirait que je ne vous en ai jamais parlé 😱

Impossible de savoir comment je suis tombé sur eux, ça fait trop longtemps. Tout ce que je peux dire c'est que je me souviens écouter leurs CD dans la voiture. C'est pour vous dire comme ça remonte.

C'est le genre de groupe qui va pas révolutionner la musique mais ils font ça tellement bien que j'ai aucune envie que ça évolue. C'est comme la Full HD. On sait quand même pas faire la différence avec la 4K.

It Ain't Fair

version NPR Music Tiny Desk Concert
The Roots feat. Bilal
🇺🇸 2017

Bon on va se calmer un peu avec les guitares, place à la soul/jazz/hip hop. Cette semaine, mon pote P-A partage une session NPR de Snarky Puppy. Connaissant les loustics, je devais écouter ça avec mon meilleur casque audio. Je me pose donc dans mon lit fin de soirée et je lance le truc. Incroyable. Pas de ce monde.

Le problème c'est que j'ai l'impression de parler de ce groupe toutes les semaines. Une session NPR en entraînant un autre jusqu'aux petites heures du matin, voici un autre groupe qui envoie du sale : The Roots. Ça tourne aussi autour du jazz mais tendance hip hop plutôt que funk. La voix de Bilal sur les cuivres et c'est parti pour dix minutes de bonheur auditif.

Boogie Street

Leonard Cohen
🇨🇦 2001

Attendez ! Vous allez encore lancer ça comme des sauvages. Installez-vous avec le meilleur truc à votre disposition pour écouter de la musique. Pas vos Beats hors de prix quoi.

C'est bon ? Ok on y va. Petite intro à faire décrocher le cœur de Mère Teresa. Déjà une basse pas si innocente que ça pour amener la voix grave de Cohen. La descente de trompette et le violon du fond qui arrive. Ça plane.

C'est le genre de morceau que je suis étonné de ne présenter que maintenant.

Aucune idée de ce que Dujardin fout ici 🤷‍♂️

I Am the Highway

Chris Cornell
🇺🇸 2002

On va finir la semaine avec une des plus belle voix qu'on ait connue, celle de Chris Cornell. Pour lui rendre hommage, je propose qu'on passe ça en version acoustique, sa guitare et lui. Le concert est une petite pépite alors n'hésitez pas à en écouter le reste.

Il y a une puissance dingue qui émane de ses cordes vocales, ça donne des frissons. Et ce timbre, sérieux ? Ça fait plus de deux ans mais on a perdu un des meilleurs, ça je vous le dis.

Prenez soin de vous 😘


Dans l'intro, je parlais d'une façon de créer un peu d'interactions. Voici l'idée : Faites-moi découvrir un chanson et j'en écrirais deux ou trois paragraphes comme dans mes articles. Pour ça, rien de plus simple : un mail à yo@ourson.blog avec le lien du morceau. Ne soyez pas timides, si vous lisez ces mots, je sais que vous en avez envie.

On oublie pas la petite playlist Ourson 2019 👇

À la semaine prochaine !


Cover by Janko Ferlič