Semaine 2, je tiens le coup. Voilà cinq morceaux que j'ai écoutés dernièrement qui valent la peine de s'ouvrir un truc à boire et de monter le son de la chaîne AKAI héritée de ta tante qui lui a préféré un mini-speaker Bose. Le monde par en cacahuète.


The End

Marylin Manson
2019

On commence fort cette semaine avec une bonne reprise des Doors. Il faut bien avouer que c'est un exercice hardu vu l'ambiance et la tension qui règnent sur les productions de groupe. Les fans sont aussi tout bonnement chiants et rien ne vaudra jamais Jim Morrison à leurs yeux. Du coup, dès que quelqu'un se lance dans l'aventure, ça crie à l'infamie. Ben pour moi, c'est réussi ici 🖕

Get The Money

Taylor Hawkins & The Coattail Riders
2019

La surprise de ma semaine. La chanson commence, le premier accord me fait direct penser au Floyd. Petite intro qui casse rien. Puis pouf, on passe en reggae. Intérressant, je me dis. Voyons voir. Et là, le riff à la Queen Of The Stone Age. WTF ? Et pour finir les 30 premières secondes, Freddy Mercury arrive sur l'ensemble, moi qui le croyais mort. Je pige plus rien. 1:03, le roulement de batterie à tomber par terre. C'est bon, je suis dedans, je monte le son. Bring it on, mate!

Je check Spotify pour découvrir qui est derrière cette petite pépite. Taylor Hawkins. Tout s'explique. Nouvel album que j'avais oublié d'attendre avec impatience. Le gars prend quand même la batterie dans le groupe de Dave Grohl. C'est comme si Eric Clapton laissait quelqu'un jouer de la guitare à sa place, on peut avoir confiance.

Nobody Speak/Bullet in the Head

Brass Against
2018

Pffff... Je sais pas par où commencer. Je vais juste mettre des mots. Big band. Cuivres. Jump. Trompettes. J'ai découvert ce truc dans mon lit vers minuit. J'étais pas près du tout.

Éloignez tout ce qu'il y a autour de vous avant de lancer le bazar. On parle quand même d'un mashup avec du Rage Against The Machine dedans.

Et prévenez les voisins.

What If I

Elles Bailey
2017

On est à la limite du péché mignon ici. Une bonne petite chanson feel good dans ce monde de bruttes. Jugez-moi, la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe 🐦 Sinon pas grand chose à dire à part de mettre le contact, passer le bras par la fenêtre et faire semblant de rouler. Stop de polluer pour rien.

Enter Sandman

Art vs Science
2015

Reprendre Metallica, facile. Le faire à sa sauce, ça passe. Le faire groover avec des sonorités à la Pink Floyd, époque Dark Side of the Moon, c'est autre chose. Après un intro qui était à deux doigts de me faire passer à la suivante, je suis bien content d'être resté pour le riff 🎯

Je profite de l'écoute et c'est au milieu du morceau que je me dis "Mec, t'as déjà entendu ça avant". Je cherche, je cherche, sans trouver. Je le relance pour écrire ces mots-même et là, le soulagement. Riders of the Storm. Tu sais, quand tu retrouve enfin le truc auquel tu pensais il y a cinq minutes ? Sauf que ça fait une semaine. C'est une reprise de Metallica avec des influence de Pink Floyd indéniables, on est d'accord. Et pourtant on arrive en fait à un truc très très proche du morceau emblématique des Doors.

En allant plus loin, c'est peut-être ça les Doors, en fait : Hetfield qui essaie de jouer comme Gilmour 🎸


Playlist Ourson 2019

À la demande générale, voilà la playlist Ourson pour 2019. Bon du coup, il y aura pas beaucoup de morceaux vu qu'il reste quatre semaines mais ce sera toujours ça pour vos jolis tympans.

Vous avez aimé ? Plus de quelque chose ? Moins d'autre chose ? Envoyez vos coups de cœur et messages d'amour à yo@ourson.blog.

À la semaine !